Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Peintures et Photos de Caroline PC
  • Peintures et Photos de Caroline PC
  • : Expo de peintures figuratives à l'acrylique,paysages, Océan,natures mortes et aquarelles, Photos Mimizan, Landes
  • Contact

Profil

  • Caroline PC
  • J'aime la peinture,le dessin, la photo en amateur, mais aussi la musique classique et folklorique. Mon chien Bouboule est la mascotte de mon blog.
  • J'aime la peinture,le dessin, la photo en amateur, mais aussi la musique classique et folklorique. Mon chien Bouboule est la mascotte de mon blog.

      Vous pouvez voir mes dessins et peintures sur mon blog: 

                "http://carolinepc40-peintures.overblog.com  

 

       merci d'aller le visiter en cliquant sur ce lien:   link

 

__________________________________________________________________

  

   J'ai transféré ce blog sur Eklablog :


                              http://caroline-pc40.eklablog.com 


 

  Vous pouvez cliquer sur ce lien: link

 

                           

 ______________________________________________________________________________________________

Recherche

Archives

Catégories

5 janvier 2010 2 05 /01 /janvier /2010 08:54
24953641.jpg

Une tempête du 2 12 1976: Au matin du 3, deux bateaux en difficulté s'échouaient entre  
la plage sud de Mimizan et la Plage de Lespécier plus au sud. Il s'agissait du Virgo et de
l'Apolonia. Cette petite photo m'a été envoyée par mon voisin qui s'intéresse à mon blog
et je l'en remercie.
Un commentaire a été déposé par un internaute fidèle à mon blog qui donne des
renseignements très complets sur cet événement. Voir le commentaire!

Partager cet article

Repost 0
Published by Caroline PC - dans Photos
commenter cet article

commentaires

Claude 20/05/2010 12:35



étonnant, je ne crois pas avoir jamais vu c'est épaves??


bonne journée



GIEMEF 01/04/2010 23:00



Bonsoir


tu vois j'ai trouve la photo du bateau naufragé


bonne soirée


amts


jeanmichel


 



Caroline PC 02/04/2010 10:03



Merci, à toi aussi



Pour.inn.over 27/01/2010 02:30



"O combien de marins, combien de capitaines
Qui sont partis joyeux pour des courses lointaines,
Dans ce morne horizon se sont évanouis !
Combien ont disparu, dure et triste fortune !
Dans une mer sans fond, par une nuit sans lune... "
Victor Hugo, Les rayons et les ombres (1840).


Caroline PC 27/01/2010 10:49


Merci de mettre un peu de poésie sur mon blog


zouzounette40 09/01/2010 00:08



et non Caroline pas de sauvegarde....j'ai commandé un disque dur externe...et je pense le recevoir la semaine prochaine...je vais désormais tout enregistrer dessus...et ainsi préserver
mon travail....des heures de boulot certains de mes articles...je râle encore d'avoir d'un clic, tout perdu....
heureusement il me reste les photos et la documentation que j'avais imprimée...
pas encore couchée je travaille encore sur des articles ...je m'en prépare un peu d'avance pour les jours ou je n'ai pas le temps...j'ai commencé la sylviculture....
un sacré boulot....mais je vais y arriver...je suis une passionnée...et une accro...



Caroline PC 09/01/2010 10:27


Bravo Zouzounette, quel courage! moi je fais mon blog en dilettante à côté de toi, mais ça doit aussi rester un plaisir. En ce moment je ne vais pas faire de photos, il fait trop froid,
mais j'en ai pris tellement ces derneirs mois. Cependant je m'arrage en général pour qu'elles aient la fraîcheur du jour, un peu comme un journal. Bises et bonne journée


catgil 07/01/2010 17:33


impressionnant......tres intéressant les renseignements a+


zouzounette40 06/01/2010 16:17



tu ne me connaissais pas encore mais j'ai consacré un article entier à ces évènements....malheureusement j'ai perdu mes créations l'autre jour....avec toutes les explications que j'avais
recherché...j'ai gardé les photos de ces bateaux échoués....c'était en 1976 il y a 34 ans...et j'avais 17 ans....je m'en souviens comme si c'était hier....c'était la promenade du dimanche de
toute la population ....landaise et quand tu vois aujourd'hui ce qu'il en reste de ces carcasses....j'y suis allée 4 fois cet été...et j'ai fait un diapo...



voila le 02 aout 2009 cet été ...ce que j'ai vu....
bisous Caro....



Caroline PC 06/01/2010 20:33


Tu n'avais pas fait une sauvegarde?


eva baila 05/01/2010 23:34


c'est très impressionnant...


Patrick 05/01/2010 17:21




La nuit du 1er au 2 Décembre 1976 restera à jamais gravée dans la mémoire des landais ! Une nuit d’enfer. Des vents d’apocalypse. Les pins de la forêt landaise couchés comme les pièces d’un
Mikado Géant. En mer, la tempête est terrible et trois navires marchants vont en faire les frais. Le premier à se retrouver drossé à la côte, est la cargo vapeur Virgo de 109,25 mètres battant
pavillon grec. Construit en 1954 par Orenstein-Koppel à Lübeck en Allemagne, le Virgo a quitté Bayonne direction le Portugal. Au large de Bilbao, dans l’impossibilité de naviguer à l’ouest, son
commandant fait mettre cap au Nord pour tenter de fuir l’ouragan mais son navire part à la dérive et s’échoue à 5 km au sud de Mimizan à 3 heures du matin dans des creux de 14 mètres. Au même
moment, plus au nord, le cargo moteur panaméen Ruben, lancé en 1951 par les chantiers Unterweser à Brème et le pétrolier grec Apollonian Wave construit au Japon à Innoshima en 1958 sont en
perdition dans le golfe de Gascogne, machines en panne. L’équipage du pétrolier qui accomplit là son dernier voyage direction les chantiers de démolition espagnols est évacué dans la journée du 2
décembre par hélicoptère. Le vieux navire de 207 mètres vient lui aussi s’échouer à Mimizan, à 700 mètres du Virgo. A bord du Ruben, les moteurs redémarrent, l’espoir renaît. Hélas, quelques
heures plus tard, c’est de nouveau la panne. Le navire s’échoue à Seignosse, 60 kilomètres plus au sud ! Sans cela, il se serait lui aussi retrouvé sur la plage de Mimizan… Pour le Virgo, le
destin est rapidement scellé. Il est démoli sur place. On tente bien de sortir l’Apollonian Wave des brisants de la plage avec l’aide du remorqueur Pacific mais les moyens sont insuffisants et le
pétrolier finit par se briser en deux. Il sera tristement démoli in situ. Le Ruben est en bon état. Il est décidé de le sauver. Après de multiples tentatives, il est enfin renfloué début août
1977 et gagne Bayonne d’où il était parti 8 mois plus tôt. Il y restera 1 an. Mais le coût du renflouement et les frais de remise en état trop importants obligent son propriétaire à le vendre à
la casse. Il sera démoli en 1978 à Zumaya en Espagne.



Caroline PC 05/01/2010 22:45



Ce sont des renseignements intéressants. je ne connaissais pas cette histoire tragique. Je suppose qu'il n'y a pas eu de pertes humaines, et que tous les équipages ont pu être sauvés. Merci de
votre récit très détaillé.



Patrick 05/01/2010 17:18


Apolonia ou Apollonian wave Jai un doute