Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Peintures et Photos de Caroline PC
  • Peintures et Photos de Caroline PC
  • : Expo de peintures figuratives à l'acrylique,paysages, Océan,natures mortes et aquarelles, Photos Mimizan, Landes
  • Contact

Profil

  • Caroline PC
  • J'aime la peinture,le dessin, la photo en amateur, mais aussi la musique classique et folklorique. Mon chien Bouboule est la mascotte de mon blog.
  • J'aime la peinture,le dessin, la photo en amateur, mais aussi la musique classique et folklorique. Mon chien Bouboule est la mascotte de mon blog.

      Vous pouvez voir mes dessins et peintures sur mon blog: 

                "http://carolinepc40-peintures.overblog.com  

 

       merci d'aller le visiter en cliquant sur ce lien:   link

 

__________________________________________________________________

  

   J'ai transféré ce blog sur Eklablog :


                              http://caroline-pc40.eklablog.com 


 

  Vous pouvez cliquer sur ce lien: link

 

                           

 ______________________________________________________________________________________________

Recherche

Archives

Catégories

/ / /

Hier après midi (18 11 09) je suis allée chercher mon paquet de café hebdomadaire chez le
torréfateur et caviste, qui a son petit commerce donnant sur la place du marché de Mimizan.
Quand je suis entrée chez lui, ça chauffait, mais ce n'était pas l'odeur du bon café comme d'habitude!
Il y avait les gendarmes qui accompagnaient un métrologue, (c'est un fonctionnaire du Ministère
de l'Intérieur chargé de vérifier les appareils de mesures tels que les balances) pour  ses
vérifications.
Mais ce fonctionnaire montrait un zèle et une agressivité disproportionnés à l'irrégularité
minime qu'il avait constatée: la balance pour peser les poches de café et de thé, datait de
quelques années et n'était pas estampillée C E E ! Pas de quoi hurler "au voleur" et ameuter
la maréchaussée, et ce monsieur aurait pu avoir un ton et une attitude plus mesurés!
L'atmosphère était électrique, les deux jeunes gendarmes étaient crispés, et le métrologue
discutait aigrement avec le commerçant qui ne s'en laissait pas conter.
Quand celui-ci m'a vue entrer, il m'a dit sur un ton outré:
- Je ne peux pas vous servir aujourd'hui, il veut me confisquer ma balance, je ne peux plus
vendre mon café!
Je me suis tournée vers les gendarmes:
- Quel dommage de faire des ennuis à ce petit commerçant!  S'il ne peut plus vendre son café,
 vous vous rendez compte qu'on sera obligé d'aller à Biscarosse? C'est le seul, ici, qui a un
magasin de produits de cette qualité.
- Ce n'est pas nous, on ne fait qu'accompagner ce monsieur.
Voyant que le commerçant était très ennuyé, j'ai fait un tour dans le magasin et je me suis assise
à une table tout en prêtant une oreille attentive.
Le métrologue montrait le poids inscrit sur les sachets de café:
- Vous voyez! vous n'avez pas le droit de vendre dans ces poches où est inscrit le poids que vous
devez y mettre puisque votre balance n'est pas homologuée!
- Quelle importance! ai-je dit, il n'a qu'à barrer la mention du poids et vendre le café au sachet!
Un peu plus un peu moins, c'est pas grave!
Le gendarme s'est tourné vers moi et m'a dit:
-  Ne vous en mêlez pas parce que...
L'autre lui a coupé la parole sur un ton bète et méchant et m'a lancé:
- Oui c'est ça, ne vous en mêlez pas, ce ne sont pas vos affaires!
Quel grossier personnage! mais j'ai préféré prendre le parti d'en rire parce que j'avais compris
 que le jeune gendarme n'avait que l'envie d'en finir et de partir au plus vite.
Le vilain monsieur est parti avec la petite balance sous le bras, content de lui comme le renard
qui a attrapé le fromage du corbeau, et se tournant encore une fois vers moi, il me dit :
- oui , je l'emporte!
du même ton qu'il aurait dit "j'ai gagné"!
Le torréfacteur, tout retourné a crié:
- je ne peux plus vendre mon café parce que je suis honnête, moi! C'est pour tuer le petit 
commerce!
Le jeune gendarme m'a demandé en partant:
- Expliquez-lui qu'il peut continuer à vendre son café au sachet.
- Oui, ne vous inquiétez pas!
C'était en quelque sorte un clin d'oeil qu'il me faisait pour me faire comprendre qu'il faisait
seulement son travail aux ordres de ce fonctionnaire mandaté par son Ministère.
Sous le couvert d'une opération de contôle, rien n'autorise un fonctionnaire à se conduire en
barbare agressif et impoli. Son travail est déjà difficile à accepter pour un commerçant de bonne
foi qui se sent encore plus outragée d'être traité comme un vulgaire voleur. Et s'il doit sévir qu'il
ne s'impliquepas comme s'il était concerné personnellement par les mesures qu'il est chargé
d'appliquer. C'est son comportement qui provoque la riposte agressive.
Un comportement respectueux et poli est la moindre des choses quand on entre chez quelqu'un,
 pour ne pas provoquer un conflit.

Pour éviter l'affrontement, il suffit parfois d'intelligence et de coeur pour contourner un ordre
générateur de violence, et je citerai cet exemple relaté par P.Watzlawick (dans Changements,
paradoxes et psychothérapie, ed Points Seuil  N°130)

" Pendant une des nombreuses émeutes parisiennes du XIX° siècle, un officier reçut l'ordre de
"faire évacuer la place en tirant sur la "canaille". Il donna l'ordre à ses soldats de prendre position
"et de mettre la foule en joue. A ce moment, tandis qu'un grand silence se faisait, il sortit son épée
"et s'écria:
"- Mesdames et Messieurs, j'ai reçu l'ordre de tirer sur la canaille. Mais comme je vois devant moi
"beaucoup de citoyens honnêtes et respectables, je leur demande de partir pour que je puisse
"faire tirer sans risque sur la canaille.
"La place fut vidée en quelques minutes.
Sans l'intelligence  de cet officier, il y aurait eu un carnage.

Partager cette page

Repost 0
Published by